A propos de la spéculation

Publié le par Robert Willard

La spéculation financière peut être considérée comme étant "l'acceptation d'un risque de prix en contrepartie d'une plus value potentielle".

Comdamner la spéculation financière comme étant en soi nuisible est donc une absurdité, produit d'une méconnaissance complète du fonctionnement des marchés.

Prenons l'exemple du marché des matières premières, et plus particulièrement du marché à terme. Ce marché a été conçu pour permettre aux producteurs et à leurs clients de s'affranchir au maximum du risque de prix. Les producteurs cherchent à se couvrir du risque de baisse des prix, et leurs clients, du risque de hausse des prix, par rapport aux valeurs qu'ils ont arrêtées comme seuils de renabilités de leurs exploitations.

Cela est possible par le biais de produits financier de type "options" - dans le détail desquels nous ne rentrerons pas ici : retenons seulement qu'ils fonctionnent à la manière d'une assurance, pour laquelle on paie un prix relativement modique, mais certain, en échange d'un risque de coût élevé en cas de problème.

Ce parallèle permet de voir immédiatement que le système ne fonctionne qu' avec une CONTREPARTIE prête à assumer le risque de problème (ou de prix) : la compagnie d'assurance pour la vie courante, le SPECULATEUR sur les marchés à terme.

Le spéculateur est donc un élément tout à fait indissociable du marché à terme, qui lui-même contribue largement au développement des échanges en apportant SECURITE et STABILITE aux différents acteurs.

Il est bien évident toutefois qu'une spéculation outrancière peut être contre-productive, c'est à dire cause d' INSECURITE et d' INSTABILITE du marché : d'innombrables "bulles" et "krachs" des marchés sont là pour nous le rappeler.

Mais ces paraxysmes ne doivent pas occulter la réalité "quotidienne", plutôt tranquile et fluide, à laquelle la spéculation participe largement.

A lire sur le sujet : Les Marchés Internationaux des Matières Premières - Serge CALABRE (Bibliothèque d'Economie Internationale)

Bob Willard 15/03/2010

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article